Littérature - Les enfants du plastique

Publié le par Savonette

LES ENFANTS DU PLASTIQUE
 - Thomas CLEMENT.

Edition : Au diable Vauvert - 2006.    

Thomas Clément signe ici son premier roman, véritable critique de l'industrie musicale en France.

       Nous sommes en 2010. La musique ne se vend plus sur CD ou album, mais elle se télécharge. Franck Matalo est le PDG d'Unique Musique France, LA grosse  machine à faire et défaire des tubes, des clips.  Dans sa tour  feutrée, il produit des groupes et des chanteurs aussi mièvres et sucrés que Lolie-Zée.  Et puis, Franck pète un plomb, du moins, c'est ce qu'en dise ses collègues.
      Il décide de produire un groupe de punk, le plus mauvais et le plus ridicule qu'il soit donné d'entendre.  Intestin, c'est leur nom. Caricature, ce qui peut les définir.
Intestin, "le groupe à chier" serait-il une sorte de revanche pour Franck? Le seul groupe capable de ruiner toute l'industrie d' Unique Musique France?

      Ce roman m'a fait beaucoup rire : ah! les belles caricatures des punk-stars! ah! l'excès de zèle de François -Xavier, l'assistant de Franck.
       Et d'un autre côté, il m'a aussi fait grincer des dents : oh! les beaux requins de l'industrie du disque! oh! la belle valse des flux  financiers.
      Et pour finir, ça m'a un peu terrorisé : argh! la musique qui n'existe plus qu'en téléchargement! Argh! Des bébés virtuels qui chantent! Argh! Des tas de gens qui ne savent même pas faire la différence entre un bon groupe rock  et... le reste! Argh! mais c'est ce qui se passe déjà!

      Les enfants du plastique , pour résumer,  une histoire bien prenante, souvent drôle et ironique, et qui se lit avec beaucoup de plaisir.

Un petit extrait, la présentation d'Intestin :

"les paroles giclent, acides comme du vomi à jeun. On a mal pour les murs. Jean-Loïs, le batteur, s'occupe de la ponctuation et aussi un peu des choeurs. Il en rajoute une bonne couche, comme si la première ne suffisait pas. Jean-Loïs, alias Dji-Lo, est je grand frère de Freddy. Difficile d'imaginer qu'un jour les deux lascars dirigeront l'empire d'Horglandes.

Désoooooooordre, putain de désordre
(Choeur : Ouaaaaaaaais enculé)
Je kiffe ce putain de désooooooordre
Désoooooooordre, sa race le désordre
(Choeur : ouaiiiiiiis gros enculé)
Faut pas me donner des ooooooordres

Soudain, une poignée de notes dissonantes et déformées à grands coups de vibrato vient déchirer la dernière phrases de Freddy.
Freddy est furieux, il fait signe au groupe de s'arrêter et s'approche du guitariste d'un air menaçant."

Publié dans Tapages dans l'oeil

Commenter cet article

Savonette 17/08/2006 21:58

OK, je viens d'aller jeter un coup d'oeil sur ton blog.  Je comprend mieux pourquoi tu me posais cette question! ET, je suppose que tu as du voir les supers photos de ma promo, au Havre (sur le blog de la promo "au début elle est froide, bla bla bla..."). Je retourne au Havre et sur Rouen de temps en temps pour voir mes Kamarades! Ah la plage! Ah les goelands -qui construisent des nids sur mon toit de salle de bain-, Ah les usines pétrochimiques havraises!!

savonette 17/08/2006 21:45

Marika, pourquoi tu me demandes ça?! en fait, j'ai habité un an au Havre (en 2005) pour mes études. Je suis maintenant de retour dans ma Champagne natale. Et toi? Tu es du Havre?!

marika 17/08/2006 19:50

savonnette ,tu es havraise?